L’ASTI d’Annonay

C’est une association laïque, indépendante de tout groupement philosophique, politique ou religieux. Toute personne, quelles que soient sa nationalité, sa situation sociale, ses idées politiques, ses convictions religieuses a sa place dans l’association, pourvu qu’elle partage les objectifs de l’association.
C’est une association indépendante (seuls ses adhérents interviennent dans les décisions à prendre) et démocratique (tous les adhérents peuvent s’exprimer librement, la transparence est de règle à tous les niveaux, et les décisions sont prises clairement par la majorité).

Elle a pour objets :

  • d’assurer la défense des étranger(ère)s et immigré(e)s dont les droits ne sont pas respectés, quelles que soient leur nationalité, leur position politique ou religieuse ;
  • de veiller au respect de leurs droits, de leur dignité, de leur sécurité, et de l’égalité ;
  • de les accompagner dans leurs démarches juridiques et administratives, et dans l’apprentissage de la langue française ;
  • de les aider à s’organiser eux/elles-mêmes ;
  • de prendre position sur la politique de l’immigration pouvant leur nuire et sur les politiques de colonisation dans le monde ;
  • d’informer et de sensibiliser les citoyen-ne-s sur les difficultés rencontrées par les étranger-ère-s et les immigré-e-s du fait de la politique de l’immigration menée en France et en Europe, sur les politiques de colonisation menées de par le monde, sur les violences faites aux femmes et sur toutes les formes de discrimination ;
  • de lutter contre les discriminations, qu’elles soient ethniques, religieuses, sexuelles, etc

Nos orientations:

L’ASTI est affiliée à la FASTI. Ses orientations sont donc en phase avec celles de la fédération.

Lors du congrès de mai 2015, la FASTI s’est donné les orientations ci-dessous.

 Le Mouvement des ASTI se propose d’analyser l’état du monde :

  • en mettant à jour les systèmes de domination patriarcale, raciste et capitaliste ;
  • en s’appropriant et en diffusant des concepts permettant de saisir la réalité dans toute sa complexité.

Il est nécessaire de construire des espaces de lutte pour l’égalité :

  •  en créant les conditions d’expression et de lutte pour toutes les personnes dominées, chacune dans sa spécificité ;
  •  en s’associant au sein de collectifs dans des luttes convergentes.

Il convient de construire ensemble un récit :

  • qui contre le récit du monde tel qu’il est fait par les dominant-e-s, récit qui nie toute alternative ;
  • qui fasse entendre le vécu et la vision de celles et ceux qui n’ont pas la parole ;
  • qui permette d’imaginer d’autres perspectives.

Anticapitaliste, anticolonialiste, féministe, antiraciste, internationaliste, solidaire, le Mouvement des ASTI, avec les réseaux et les collectifs au sein desquels il s’engage, doit s’appliquer à instaurer un rapport de force pour obtenir :

  •  l’égalité des droits entre toutes et tous ;
  • la liberté d’installation et de circulation ;
  •  la création des nouveaux rapports, débarrassés du colonialisme, entre le Nord et les Suds.

Pour cela la FASTI et les ASTI s’attacheront à défendre et suivre les orientations des motions adoptées en ce congrès et à développer la transversalité des luttes pour revendiquer :

  •  la liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous, l’ouverture des frontières, la fin des politiques de répression aux frontières et en Europe, la fin de l’enfermement des migrant-e-s, l’abolition des accords de réadmission, de la gestion concertée des flux migratoires, la suppression de l’agence Frontex ;
  •  l’abolition des lois xénophobes et des textes répressifs concernant les migrant-e-s,
  •  la régularisation de tou-te-s les sans papiers et le rétablissement de la carte de résident de dix ans,
  •  une citoyenneté repensée (droit de vote, éligibilité des étranger-ère-s à toutes les élections),
  •  l’abolition de tous les traités de libre échange, l’arrêt des négociations en cours et la suppression des institutions internationales capitalistes.
  •  le respect des droits des mineur-e-s et lutte contre les discriminations à leur égard
  • -l’égalité hommes/femmes, et l’égalité des droits entre les femmes étrangères et françaises
  •  le respect du droit d’asile
  •  la fin des régimes d’exceptions en Outre-mer et la suppression du visa Balladur à Mayotte.

Ainsi, en lien avec ses propres objets et avec les orientations de la FASTI, l’ASTI Bassin d’Annonay décide des orientations suivantes.

L’ASTI est anticapitaliste, anticolonialiste, anti-néo-colonialiste, anti-homophobe, antiraciste et féministe.

Elle revendique :

  • la liberté de circulation et d’installation, et donc l’ouverture des frontières, la fin de la politique sécuritaire et mortifère aux frontières de l’Europe, la fin de l’enfermement des migrant.e.s,
  •  l’égalité des droits pour tou.te.s, et donc un vrai droit d’asile, la régularisation de tou.te.s les sans papiers, des droits civiques pour les étranger.e.s, le respect des droits des mineur.e.s étranger.e.s, la fin des régimes d’exception en Outremer, un profond travail d’éducation contre le racisme, le sexisme, l’homophobie en tant que systèmes de domination, une politique d’action positive.

Elle soutient les luttes des premier.e.s concerné.e.s.

Elle dénonce :

  •  les politiques colonialistes et néocolonialistes,
  •  les logiques capitalistes qui précarisent et excluent une partie de la population mondiale, de préférence les femmes, les personnes racisées, les habitant.e.s des quartiers populaires, et les peuples des Suds ; qui tuent les migrant.e.s à nos frontières ; qui profitent de la situation irrégulière des immigré.e.s ;
  • les médias, les politiques et les soi-disant « spécialistes »qui exacerbent l’individualisme et la haine et la peur de l’autre – arabe, musulman.e, Rom.e, noir.e, habitant.e des quartiers populaires ;
  •  la politique française suite aux attentats, qui apporte une réponse sécuritaire et militaire, qui est liberticide, inadaptée et dangereuse :
  •  la criminalisation des militant.e.s.