Projection rencontre

Après un long périple de la Guinée à la France, Yakouba a 16 ans quand il débarque seul à Lyon. Il rejoint un collectif de mineurs étrangers qui luttent pour leurs droits et en devient un des porte-voix. Il y rencontre Banthieni, un jeune malien, et Fanny, une adolescente camerounaise qui va devenir maman.

Arrivés mineurs et isolés, ils ont d’abord été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. Mais à l’aube de leur majorité, ils deviennent des sans-papiers aux yeux de la préfecture qui leur demande alors de quitter le territoire.

Avec l’aplomb d’un grand frère, Yakouba nous raconte leur combat au quotidien pour exister. Tiraillés entre le manque de la famille restée au pays et l’envie de se construire un avenir en France, ils tentent d’avancer. Sur les écrans de leurs téléphones portables, ils amassent les souvenirs de leur vie ici comme pour mieux s’y ancrer. Dans une captation fidèle et pudique de leur trajectoire, entre l’individuel et le collectif, le réalisateur accompagne ces jeunes gens qui affrontent ensemble ce difficile passage à l’âge adulte, au moment où grandir revient à devenir hors-la-loi.

« À travers ce récit polyphonique porté par Yakouba, Banthieni et Fanny, j’ai voulu raconter la tension entre l’enfance perdue, la volonté de vivre son adolescence comme les autres jeunes et la nécessité de renoncer à l’insouciance pour s’en sortir ». Antoine Dubos.